Menu

Accueil > Cyclos > L’actualité cyclo > Paris Brest Paris 2019 (19 ème édition)

Paris Brest Paris 2019 (19 ème édition)

dimanche 8 septembre 2019

Par quoi commencer 🤨 ?

Les remerciements à tous ceux qui nous ont envoyés des messages tout au long de notre défi !!! 👍🏻😱😉. Franchement, c’était TOP !! On était pressé d’arriver aux ravitaillements pour vous lire !!! Désolé d’avoir répondu souvent tardivement 😔 !! Surtout sur le retour de Brest où nous avons décidé d’arrêter le mode touriste sous peine de finir hors délais 😅. 1.000 MERCIS 👍🏻😘.

Le menu : 1200 km avec 11.900D+ en moins de 90h.
Les participants du CRB de gauche à droite sur la photo :
Jérôme (novice), Notre Gérard qui allait faire son douzième PBP à 74 ans (record perso en 66h 😱💪🏻👍🏻) et qui rien qu’en l’écrivant me file la chaire de poule, Rémy (novice), Patrice (novice), Luc pour son quatrième et Olivier le quatrième et dernier novice.

Pour ceux qui ont trouvé les derniers résumés un peu longs, j’en suis désolé 😔. Je vais donc en faire 2.

Le premier :
Départ Rambouillet dimanche 18/08 à 21h.
Arrivée à Brest le mardi vers 15:00.
Retour jeudi 14h40.
Merci à tous 😘

Le second (prenez votre respiration😉) :
Le départ pour nous est à 21:00 et donc en dernier pour la tranche des 90h. Ils sont donnés toutes les 15’ depuis 16:00 et environ 300 cyclos à chaque fois. Nous sommes à Rambouillet (ou Ratatouille pour certains, petit joke perso 😉) depuis vendredi soir pour le contrôle des vélos le samedi matin (éclairage, prolongateurs en arrière des cocottes...). Il faut reconnaître que l’attente est longue jusqu’au dimanche soir. Nous avons tué le temps comme on pouvait le vendredi 🥃🍻🤪😂

Surtout que nous avons eu la pluie quasiment non stop jusqu’au dimanche après-midi 😱. Mais il valait mieux ça et avoir ce super temps pendant le PBP 👍🏻☀️. Là, on peut parler de chance 🍀😉. Pour se mettre l’eau à la bouche, nous sommes allés voir 2 ou 3 départs. La pression monte mais ça va. Ce n’est pas une course comme ils disent !!! 🤔 mouais... à voir lorsque l’on regarde les premiers. Bref...
Pour nous, c’est juste une grosse (très grosse même) randonnée à faire en moins de 90h.
Le matériel : pour nous des vélos classiques avec une charge de 7 à 9kg en plus. Affaires de nuit 🌙 ou de jour suivant le moment de la journée... température maxi 25 et mini 4. Il faut donc prévoir la tenue d’hiver. De la nourriture rapide pour les passages à vides. Chacun a ses propres goûts et habitudes. 1 pneu, chambres à air, du classique quoi 🤷🏼‍♂️.

Pour les autres participants ? Des vélos incroyables !!!
Des Fatbyke 😱😂,

Des vélos pliants avec des petites roues,

Des vélos couchés ou des vélomobiles...

Vraiment des vélos de toutes sortes !!!

20h45 nous allons en pré-ligne avant le départ. Nous commençons à avancer et premier coup de tampon sur le carnet de route. Ne pas oublier de le faire valider à chaque ravitaillement !! C’est d’ailleurs impossible puisqu’on nous le dit dès notre arrivée !! Quoique 🤔. N’est-ce pas Luc 😉.
On commence à se rapprocher de la ligne de départ et première panne 😱. Les vitesses ne redescendent plus à l’arrière sur le vélo de Jérôme 😱 !?! La poisse !!! Mais heureusement, rien de grave. Juste la sangle de maintien de la pompe serrée sur le câble. Ouf 😅.
Le compte à rebours commence : 5 4 3 2 1 et go ! Nous partons pour ce fameux PBP tant attendu !!
Depuis le temps qu’on en parle, on est dedans 😜. 2 motos et une voiture pour ouvrir la route pendant 10kms et les fauves sont lâchés !!
Bon pas d’excès pour nous, ce n’est pas un sprint malgré un départ assez rapide tout de même 🤨... 29,8 de moyenne après 30km 😱.
Heureusement, cela s’est calmé et nous sommes retombés sur une vitesse de croisière bien plus raisonnable. Les kilomètres défilent tranquillement, la première nuit tombe très rapidement et ce sera nuit blanche pour tout le monde.
Premier ravitaillement et nous voyons les premiers cyclos en train de dormir 😴 assis 😳. Il reste 1.100 km !! Comment vont-ils faire ??
Nous repartons et c’est déjà l’hécatombe !! Incontestablement la chose la plus marquante de ce périple, le nombre de cyclos en train de dormir dans les fossés, sous les abris de bus, dans les halls de banques... Il y en avait partout du début à la fin.


Je revois encore le gars dans le parc à vélo dans sa couverture de survie sur le bitume à ’seulement’ 44kms de l’arrivée 🤷🏼‍♂️. Quand cela ne veut plus...

Pour notre part, nous avions décidé de faire une très grosse première journée et ainsi se rapprocher le plus possible de Brest sans dormir et si possible ensemble. Nous voulions aller jusqu’à Carhaix mais nous nous sommes arrêtés avant au contrôle "secret" de St Nicolas du Pélem au km 490.

Manque 30km par rapport à notre objectif mais la fatigue était vraiment présente 😴. Nous roulions sur un revêtement assez clair avec des tâches sombres. Je me suis assoupi une demi-seconde et j’ai eu l’impression qu’une tâche sombre me sautait au visage 😱😳. Il était temps de dormir pour ma part 😅.
Je me rappelle que Rémy en a sauvé un en pleine nuit. Alors que nous roulions en compagnie d’autres cyclos, nous l’écoutons pousser un grand HOOOO !! On lève la tête et le gars s’était endormi mais continuer de pédaler. Il avait coupé la route et fonçait dans le fossé de l’autre côté de la route 😱.
A priori, tous n’ont pas la chance d’avoir un cri salvateur qui les réveillent avant l’inéluctable chute et ainsi plusieurs cyclos ont fini dans le fossé.
Même si les cuisses sont lourdes, le plus difficile à gérer reste le sommeil pour ceux qui manquent de temps.
Nous avons donc passé ici notre deuxième nuit (je vous rappelle que la première fût blanche...).

Environ 4h30 de sommeil très réparateur.
Il restait environ 120kms avant de voir enfin la mer 😜.
Nous sommes repartis aux aurores et surtout à la fraîche (4 degrés 😱🥶) pour rejoindre Brest.
Nous sommes arrivés à 3 sous le fameux panneau de Brest sur les 6 prévus 🤷🏼‍♂️.

Pour ma part, la vue de la mer 🌊 m’a filé la chaire de poule (encore) !!
Un truc de ouf de savoir que l’on avait fait la moitié !!
Quelques photos,

Un repas

et hop, c’est reparti.
A partir d’ici, nous avons décidé de réduire les groupes. Au delà de 2, on perd trop de temps. Rien que le matin, nous avions perdu toute l’avance des 28h roulées d’un seul bloc 😱. En repartant de Brest, nous étions à 43h sur les 90h maxi.
Nous aurions tous finis hors délais sans prendre cette décision. Il fallait que chacun gère sa manière de rouler et ses pauses avec des niveaux plus proches.
Nous nous sommes donc retrouvés répartis de la sorte : Rémy avec Luc, Gérard avec une amie cyclo, Olivier en solitaire et super Pat (💪🏻👍🏻😉) avec Jérôme.

Nous (Pat et Jérôme) nous sommes vraiment fait plaisir sur cet après-midi là avec de très bons relais. Aussi bien entre nous qu’avec d’autres cyclos. Et même des très très costauds comme un Brésilien 😱 !! N’est-ce pas Jérôme 😅 ? Un autre très fort qui nous a doublé dans une bosse avec une seule jambe valide et l’autre qui lui servait d’appui. Énorme respect pour lui.
Du coup lorsque c’est difficile, tu penses à lui et tu pédales sans te plaindre. Quelques filles peu nombreuses mais avec un mental à toute épreuve.
Une très grosse majorité d’étrangers (environ 70% sur les 6.600 engagés).
Au 3/4 de la course, il y avait 1.000 abandons et 1.000 hors délais.
Nous avons fait notre retour en prévoyant nos arrêts à l’avance. Suivant nos sensations, on décidait de faire un arrêt restauration rapide ou gros repas.
Nous gardions en principe les gros ravitaillements pour que la digestion se fasse pendant le sommeil, ça évite le méga coup de barre sur le vélo 😴😱.
J’ai (Pat) essayé une fois mais que c’est difficile !!!
Quelques petites pauses café obligatoires, d’une part pour permettre au corps de changer de position et d’autre part pour maintenir son attention !!!

La troisième nuit se passe à Loudéac au km 785. Gros repas et une nuit très fraîche dans la salle de sport. 4h30 de sommeil encore une fois avec un réveil à 7h00. A 15’ près, nous avons fait 3 nuits de 4h30.
On peut maintenant dire que c’est du luxe lorsque l’on écoute les cyclos qui ne dorment que 3 ou 4h mais sur les 4 nuits 😱.
Je ne sais même pas comment ils font 🤷🏼‍♂️😴. Nous avons même pu prendre des douches de notre côté !!
Nous regardions sur l’application les arrivées des copains le matin pour voir si ils avaient pu dormir un peu et effectivement, leurs nuits étaient bien courtes !! Ils arrivaient après nous et repartaient avant nous. Grand coup de chapeau à eux !! 👍🏻💪🏻 Vraiment un grand BRAVO les gars !!!
Nous suivions également de très près notre Gégé (Gérard) qui dormait de moins en moins au fur et à mesure que les kms passaient 😰.
Dans les gros faits marquants, nous avons eu cet accueil à Villaines la Juhel digne d’une arrivée du tour de France 🇫🇷 !!
Des bénévoles aux petits soins avec les cyclos !!
C’était vraiment exceptionnel 👍🏻 MERCI à eux !!!
Les repas ? Des pâtes !!! Du petit déjeuner au dîner, pâtes pâtes pâtes !! J’ai (encore Pat) pris 2kg 😂 !! Sinon les repas rapides, jambon beurre 👍🏻.
Avant dernière journée et on voudrait arriver à Mortagne au Perche à 120 kms du bonheur pour passer notre dernier nuit 🌙.
Arrivé à 25kms de ce lieu, j’ai une grosse envie de dormir, je commence à piquer du nez 😱. Je n’y arrive plus 😴. Je demande à Jérôme de faire une pause café. Nous nous arrêtons à Mamers où le club cyclo local avait monté un barnum pour OFFRIR café, soupe, chocolat, gâteaux... Vraiment fabuleux cette ambiance 👍🏻👏🏻.
Ils nous ont proposé de dormir en face où ils avaient préparé une salle pour l’occasion !!
Nous avons vraiment hésité mais cela nous faisait faire un peu plus pour le dernier jour alors que l’on s’était dit "juste une petite sortie du dimanche pour le dernier jour". Nous avons donc repris la route avec toutes ces bosses. Pas de très longs cols mais vraiment les montagnes russes sur ce PBP !!!
Hormis les 100 premiers et 100 derniers kms, nous avons pris entre 800 et 1200 de D+ tous les 100 bornes !!!
Une fois arrivé au dernier point de contrôle du jour, gros repas, petite douche et gros dodo 💤 dans une salle de sport sur des tapis de camping.
Nous avons dormi comme des bébés 😴. Réveil à 6h pour un départ à 7h. Pas de pression au niveau du timing pour nous ce matin là.
Reste 120 kms à faire pour arriver avant 15h00 à Rambouillet.
On décide donc de les faire en mode balade et de déguster cette dernière journée. Ce qui ne sera pas le cas de Gérard 😳. Nous avons regardé son heure d’arrivée : 5h45 😱. L’heure à laquelle nous nous sommes levés.
C’est là que l’on voit que pour un même temps à l’arrivée, il n’y a pas le même plaisir sur cette randonnée.
Rémy et Luc repartent avant nous pendant que l’on finit de déjeuner. Gérard dort quelque part. On retrouvera Rémy et Luc à 2kms de Dreux soit le dernier point de ravitaillement en incapacité de mettre un coup de pédale de plus. Les 2 sous un arbre suite à un gros coup de pompe. Des touristes les ont ravitaillés en boisson et nourriture. Nous sommes repartis ensemble jusqu’au pointage et ils sont repartis devant pendant que l’on se faisait un petit plaisir gustatif ☕️🍪.
Pas de nouvelles de notre Gégé et on commence à faire des calculs... 🤔 il faut qu’il passe Dreux avant 13h00 pour pouvoir finir dans les temps et surtout avoir l’immense PLAISIR de passer la ligne avec lui 🙏🏻. Quel honneur pour nous ça serait 😢 !!!

Nous avions prévu initialement de passer cette ligne d’arrivée tous les 6 mais 🤷🏼‍♂️. Olivier a passé la ligne en 83h, il voulait en finir rapidement. Rémy et Luc ont passé la ligne en 88h. C’est donc raté pour passer cette fameuse arrivée à 6, reste une chance de la passer à 3 !!!
Sur le vélo, nous avons reçu via l’application le temps de passage de Gérard à Dreux à 11h44 !! Le top !! A partir de cet instant, nous savions que l’on finirait ensemble 👍🏻. Trop génial !!!
Nous nous arrêtons sur le bord de la route pour une dernière petite envie pressente 😊 et Jérôme pousse 100m de plus à un ravitaillement sur le bord de la route. Une jeune fille avait fait des gâteaux et elle donnait à boire et à manger à qui voulait bien s’arrêter. Son grand père était là et il nous annonce qu’il a fait de PBP. Il était arrivé dans la nuit en 83h 👍🏻.
Puis il voit sur nos maillots "Bellerive-sur-Allier" !!
Vous venez de là-bas ? On connaît bien etc... et finalement, c’est un ami à Gérard et l’ancien Président de la FFCT maintenant vice-président (Mr Lamouller). Le monde est petit quand même 🤔 (Enfin tout petit sauf jusqu’à Brest 😅).
Nous repartons finalement après une petite collation et l’on arrive enfin au parc de Rambouillet 😳. Voilà c’est presque fini.
Il doit être 13h30 environ. 1h30 pour faire les 900 derniers mètres. Ça devrait le faire mais ce n’est juste pas possible sans Gérard surtout que l’on sait qu’il sera dans les temps.
On se pose donc sous un arbre à l’ombre et l’on en profite pour répondre aux sms et passer 1 ou 2 coups de fil.
Terminer en 88 ou 89h, aucune importance pour nous. Nous avons les yeux fixés sur ce portail !! On finit par ressortir et aller voir sur la route. Et d’un coup, qui voit-on au bout de cette rue ? GÉRARD !!! Trop content !! Nous avons même du mal à l’arrêter tellement il veut arriver dans les délais !!
Nous l’informons qu’il a le temps et que l’on va immortaliser ce moment en le filmant passer cette ligne pour la 11ème fois sur 12 !!
Pour info, c’était la 19ème édition du PBP.
Gérard c’est aussi :
- Paris Pekin.
- Pekin Londres.
- Cusset - le Cap Nord en autonomie totale et un vélo de 50kg l’année dernière...

Bref c’est un MONSIEUR dans ce monde du cyclotourisme. Tout le monde le connaît partout où l’on passe !
Alors quel plaisir de finir notre premier PBP avec lui !!!
Nous voilà arrivés à quelques mètres de cette ligne tant attendue !
Nous avons tous du mal à descendre du vélo. Nous nous félicitons tous et sommes très fiers d’avoir pu partager cela avec notre Gégé.
Cette aventure est maintenant terminée et réussie avec brio par les 6 participants du CRB 👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻.

Petite note perso de Pat : Un grand MERCI 🙏🏻 à Jérôme pour avoir partager ce moment avec moi !! C’était vraiment GÉNIAL 👍🏻😉 !!!
Petite note perso de Jérôme : Un grand MERCI 🙏🏻 à Pat pour avoir partager ce moment avec moi !! C’était vraiment GÉNIAL 👍🏻😉 !!!

Nous remercions encore tout le monde pour les messages d’encouragement !!
C’était topissime !!!
D’autres remerciements à toutes ces personnes qui nous ont encouragés sur le bord de la route, ceux qui nous ont proposés des ravitaillements un peu partout (surtout en Bretagne !!) Quelle hospitalité !!, à ces automobilistes qui ne frôlent pas les cyclos et qui passent même le plus loin possible 👍🏻😉.

UN GRAND MERCI À TOUS et à bientôt pôur de nouvelles aventures !!! ♥️😍😘

Et enfin un dernier merci à Pat qui, en plus d’être un partenaire de route idéal, est un remarquable narrateur à qui nous devons ce très beau résumé.